Notre histoire

Tout commence en septembre 2014, au moment de ma rentrée sportive, après une année très mauvaise en lancée de disque, j’ai ressenti le besoin de changer de disposition psychologique.

Je devais retrouver cette capacité mentale à me dire que tout devait dépendre que de ma détermination à ne pas abandonner.

Je voulais être seul maître à bord, et qu’au moment où mon vieux chalutier prendrait l’eau, je pourrais encore mordre la bouée pour m’en sortir même si je devais y laisser ma seule et unique dent dessus.

 Désormais, tout dépendra de cette détermination à ne rien lâcher !

J’ai donc décidé de m’affranchir des 167 km de Nimègue.

A cette occasion donc, j’ai créé la page Facebook « Ultraparcours blessé militaire » car cet exploit à venir, je voulais le mettre à profit du don du sang aux Armées. Aider ceux qui œuvrent dans l’ombre à maintenir les blessés de la défense en vie.

L’émulation autour de cette idée eu été tel, que des échanges écris, verbaux et sur tous autres supports se sont mis naturellement en place avec des militaires français de toutes armes et de toutes unités.

En moins d’un an, 1500 personnes qui nous suivent sur Facebook sont sensibilisées pour la cause des blessés militaires, et par effet domino sensibilise à leur tour.

Ultraparcours ne devait donc pas s’arrêter !

L’association est née par la suite avec l’ambition plus forte que d’offrir une vitrine médiatique aux hommes et femmes de l’institution militaire française qui font de ces récits tragiques, de formidables aventures humaines.

C’est ainsi que l’ambition de parier sur d’autres défis et de traverser la « DEATH VALLEY » de son point nord à son point sud est née. Soit 270 kilomètres en condition de chaleur extrême.

Bonne lecture et merci !

%d blogueurs aiment cette page :